Monsieur K. rêve de jouer au ping-pong avec Dieu.

10:41 PM / Publié par Monsieur K. /

J'ai ajouté Dieu sur Facebook.


C'est (avec, entre autres avantages comme celui d'avoir le droit de toujours courir en France) un des privilèges d'être du peuple élu. Que vous ayez voté m'importe d'ailleurs peu. Ceci étant dit, il paraîtrait que même les autres ont accès à FB. Comme quoi... Vous pouvez l'appeler Adonaï. Ou Maurice, au choix. J'ai cru comprendre qu'il préférait le second, d'ailleurs. Maurice, donc, a décidé de modifier (en partie) sa campagne de communication. D'où création de blog. Sur les conseils du petit, apparement ça améliore les market share et cash flows. On y parle de sa passion du ping-pong, et de ses diverses expériences de création du monde. Et il écrit bien, le con (on sent qu'il a un peu bossé depuis son premier livre, gros succès de libraire mais que j'ai trouvé encore plus dense que du Tolkien sous anxyolitiques, c'est dire). Bref, ça me fait marrer, alors je vois pas pourquoi je me priverais.

D'ailleurs c'est pas mon genre de se priver. Donc en ce moment, j'écoute plein de trucs à la fois, et surtout le fameux Get Psyched Mix du seul et unique Barney Stinson. Parce que même quand c'est pas le nouvel an, il faut bien rester "pomped up". Egalement sur liste Dark Horse, le dernier Nickelback. Beaucoup de bon à mes petites oreilles, dont les excellents Next Go Round, Burn It To The Ground, S.E.X., The Afternoon. On retrouve l'ambiance sex, frat parties'n rock'n roll qui m'ont fait aimer Animals ou Figured You Out. Rock mainstream, soit (et encore on est loin de How you Remind Me), mais quand il est bien fait et bien produit, je ne vois pas où est le problème. Recommandé, donc.


Pour finir, quelques remixes de Dirty Funker, trouvé grace à HypeMachine (Cf. l'utile et joli petit widget qui est sur votre gauche, c'est pas installé pour les chiens). Attention par contre à la reprise de Come As You Are que j'ai pas trouvé terrible du tout (mais j'ai l'air de pas être le seul). Stay tuned sur le widget pour des petites fresheries musicales.

Sinon, si vous n'avez pas Youtubé récemment, le 22 novembre avait lieu le Youtube Live !, soit la première émission Youtube diffusée en streaming. Une guest list de fou, avec du mainstream Will.I.Am, Joe Satriani, Mike Relm (kudos pour la super performance avec les vidéos du sponsor Lionsgate)...et Chad Vader, Tay Zonday, le Will it blend ? guy, Funtwo (en duo avec Satrani), les Mythbusters... Bref, vous voyez le truc. Et puis, 700 000 spectateurs en streaming live, c'est une performance en soi.

J'ai bien regardé l'évènement. Alors oui, y'a du bon et du moins bon. Y'a du Soulja Boy. Y'a le fait qu'ils n'aient pas uploadé une version HQ des sketches une fois l'évènement fini (c'est Youtube, quoi, merde.). Y'a qu'ils ont du choisir un casting de V.I.P. de l'Internet pour faire les premiers rangs, et qu'au lieu d'avoir une foule motivée à même de soutenir les performances à fond, on se retrouve avec 400 mecs qui lèvent leur iPhone pour filmer. Mouais. Faut privilégier l'ambiance les enfants. Toujours coller des ados devant. Y'a que tout n'était pas super super bien reglé, non plus (petites erreurs de Funtwo, des gosses qui stackent les cup, toussa)

Mais au final l'évènement respire le bon enfant des nerds qui se retrouvent devant tout le monde à faire les malins, et rien que pour ça, je valide. C'est du tatonnement vers, peut-être, une explosion du contenu d'émissions télés à gros contenu (plus que des vlog ou podcasts, quoi) à destination du web et uniquement du web. Le live (avec une intelligente intégration de la pub, cf. Mike Relm) + la consultation de vidéos après, les backstages, interviews bonus, etc. Le succès de la représentation ne se mesure pas qu'à l'audience live immédiate. Bref, je pense que le Youtube Live! 2K8 a été un moment clé dans le développement des médias web-based. Mort à la télé, vive le choix du contenu !

Vivement la prochaine édition - Eeek

"No" is a dirty word,
Never gonna say it first,
"No" is just a thought that never crosses my mind.
Maybe in the parking lot,
Better bring your friend along,
Better rock together than just one at a time.

Nickelback - S.E.X.

Libellés : ,

2 commentaires:

Comment by Monsieur L. on 8:38 AM

Oui, un premier pas très encourageant dans le futur, dans la lente décrépitude de la télévision, boite à merde et à injection de contenu pré maché et forcé dans la tête des gens :)

Bientôt, bientôt.. Avec un peu de chance , le développement de ce genre de streaming ( qui peux tout à fait être rentable via les publicités entourant la zone de streaming - publicités qui seront toujours blockables soit dit en passant ) va forcer la télévision à réviser ce qu'elle croit être des acquis..
Vive la concurrence :p

Comment by maurice on 6:23 PM

amen !

Enregistrer un commentaire