(Rail)Road Trippin’ – Monsieur K. sous les projecteurs

12:50 PM / Publié par Monsieur K. /

Avé,

Ca ne se voit pas, mais j’écris tout ça depuis le TGV 6177 en direction de Nice, qui m’emmène vers Cannes, à l’occasion de trois jours volés avec le père Denaes. A nous les fêtes de folie, les yachts, la dure vie de star, merde, quoi.

Notre mission, si nous l’acceptons, va être de chopper une accréditation et des invit’s histoire de se faire quelques projos et de se la raconter grave, ce qui est, après tout la raison d’être de ce festival depuis maintenant soixante berges.

C’est vrai, après tout : la seule raison du succès de ce truc, c’est qu’il donne l’occasion de taper son flex (/flex ?) en pleine French Riviera, au milieu des hôtels de luxe (les palaces et 4 étoile représentent 50% du pool hôtelier de la ville, CQFD), et même de faire tout cela pendant que le tout Hollywood qui chante et qui danse n’en finit plus de standing ovation devant le dernier « meilleur film de la décennie ». Awesome, quoi.

Comme je posterais ça à mon retour, j’essayerai d’y inclure des « kikoo photos ». EDIT : J'ai plein d'autres kikoo photos, mais bon :3 Ceci étant dit, les boîtes de Cannes overownent celles de Paname, et le dernier Tarantino est très bon.



Restez Ghetto - Eeek




Libellés : ,

1 commentaires:

Comment by Rachelle on 3:12 AM

Good for people to know.

Enregistrer un commentaire